L’isolation d’un garage : mode d’emploi

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
4.4
(14)

Grand oublié de la rénovation énergétique, à l’instar des autres pièces de votre logement, le garage peut lui aussi être victime de déperditions thermiques s’il n’est pas bien isolé. L’isolation d’un garage est indispensable pour éviter les infiltrations d’humidité et de froid. Alors quelles sont les techniques employées, les avantages et les coûts associé ? On fait le point.

Vous souhaitez financer vos travaux ?

Ne passez à côté d’aucune subvention et obtenez toutes les aides financières disponibles.

Vous souhaitez financer vos travaux ?

Ne passez à côté d’aucune subvention et obtenez toutes les aides financières disponibles.

Table des matières

Pourquoi isoler votre garage ?

  • La réglementation

    Plusieurs normes réglementaires ont fait évoluer le système d'isolation des constructions. Les normes RT2012, Rénovation Classe Energétique, DPE... sont ainsi de plus en plus strictes.

  • Améliorer la performance thermique du logement

    L'isolation des garages permet d'améliorer la performance énergétique des logements, en particulier en assurant une meilleure isolation des logements "à l’air libre" (concernant les constructions existantes).

  • Économisez sur vos factures de chauffage

    La consommation d'énergie est en grande partie liée aux besoins thermiques. La température à laquelle vous chauffez votre logement est déterminante pour vos factures et votre niveau de confort : si vous souhaitez réduire votre facture d'énergie, il est intéressant d’isoler votre garage.

  • Améliorer votre confort

    En isolant son garage, vous améliorez le confort thermique de votre logement. En effet, les radiateurs et pompes à chaleur ne chauffent pas aussi bien les pièces mal aérés et mal isolés.

  • Garantir un accès sécurisé aux véhicules

    Les véhicules entreposés dans le garage ne doivent pas être exposés à des variations importantes de température et d'humidité. Un garage mal isolé peut provoquer des fissures dans le revêtement des sols et des murs et entraîner des dommages sur les véhicules.

Quelles sont les différentes techniques d'isolation d'un garage ?

Isolation d'une porte

Plus une porte de gagrage est ancienne, plus il risque d’y avoir un écart entre celle-ci et le sol. L’air, l’humidité et la poussière peuvent alors s’infiltrer beaucoup plus facilement. Pour y remédier, on peut opter pour plusieurs solutions :
  • La pose d’un joint de seuil au bas de la porte : cela permettra de rendre la porte complètement étanche
  • La pose de plaques isolantes en mousse
  • Le remplacement de votre ancienne porte
L’isolation d’une porte de garage n’est pas chose aisée, l’épaisseur de l’isolant doit être la plus faible possible étant afin qu’elle puisse s’ouvrir et se fermer normalement.

Isolation des murs

Plusieurs techniques sont possibles :

  • Isolation des murs intérieurs :

L’isolation des murs intérieurs d’un garage consiste à remplacer une partie des anciennes cloisons par des panneaux isolants. Le principe est le même que l’isolation d’une maison : une gaine d’isolation thermique est collée sur le mur existant, puis garnie de plaques d’isolants, de paillasses ou de papiers d’isolants.

  • Isolation des murs extérieurs :

Pour l’isoler par l’extérieur, il faut d’abord commencer par nettoyer le garage, puis décoller tous les papiers peints ou les affiches qui sont sur les murs. Ensuite, il faut poser des rails en aluminium. Il existe des rails en aluminium qui sont déjà en kit. Ils sont faciles à poser et malgré leur aspect simple, ces rails en aluminium sont très performants. Ensuite, on pose en bas du garage des bâches goudronnées, ou encore du plastique sur les fenêtres. Enfin, on pose une bâche goudronnée sur le toit du garage. On raccorde ensuite le tout grâce à une conduite d’air chaud ou d’air frais, et on raccorde la conduite d’air à la chaufferie pour réguler la température.

  • Isolation sous ossature métalique

Cela consiste à insérer des panneaux isolants entre les poutres porteuses du garage.

Isolation du plafond

Le plafond du garage peut également être isolé, notamment s’il se trouve en demi sous-sol.

On implémentera alors des plaques isolantes synthétiques comme du polyuréthane ou du polystyrène extrudé voir un isolant naturel comme le liège.

Isolation du sol

Le choix de l’isolant dépend du type de sol que vous souhaitez isoler :

– Pour un garage situé en sous-sol, il existe un isolant prévu pour un tel usage : la laine de roche. C’est un matériau très performant mais qui présente une contrainte : il est très lourd, donc difficile à déplacer.

– Si votre garage est situé à l’étage ou en rez de chaussée, la laine de roche n’est pas adaptée. Dans ce cas, choisissez un isolant plus simple à poser : du polystyrène extrudé (ou le polyuréthane) ou du polyuréthane injecté (ou les panneaux de polystyrène extrudé).

Quel est le prix de l'isolation d'un garage ?

En dehors du coût de la main d’œuvre et des matériaux utilisés, le prix variera selon le type d’isolation employé :

Isolation d'une porte Isolation des murs Isolation du plafond Isolation du sol
250 € à 600 €
40 € à 100 € / m²
55 € à 95 € / m²
40 € à 110 € /m²

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne : 4.4 / 5. Nombre de vote : 14

Aucun vote. Soyez le premier à attribuer une note à cet article !

Vous aimez nos articles ?
Inscrivez vous à notre Newsletter