Pourquoi isoler ses murs extérieurs ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
5
(1)

Isoler son logement est très certainement l’une des meilleures techniques pour faire baisser sa facture d’énergie et protéger l’environnement. Si l’isolation du toit constitue une priorité, celle des murs extérieurs demeure fondamental.
En effet, selon l’agence de la transition écologique (ADEME), environ 25 % de la chaleur s’échappe par les murs d’un logement.

Or, l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) permet de remédier à cela et présente de nombreux autres avantages. On fait le point.

Isoler ses murs extérieurs : Confort et économie d’énergie

Isoler ses murs extérieurs est avant tout motivé pour des raisons financières et écologiques :

En effet, isoler ses murs est un formidable moyen de limiter sa facture d’énergie. Ces travaux permettent d’éliminer la quasi-totalité des ponts thermiques (c’est-à-dire les surfaces qui laissent s’échapper de la chaleur de l’intérieur de votre logement vers l’extérieur).

L’isolation des murs extérieurs permet d’améliorer l’étanchéité du bâtiment et l’inertie thermique des murs ce qui implique une réduction de votre facture d’énergie d’environ 25 %, amortissant en quelques années à peine le coût des travaux. 

Si ce procédé permet de réduire son empreinte carbone (vous consommez moins d’énergie), il permet aussi de gagner en confort au sein de votre logement.

En été, votre logement se révélera plus frais, et en hiver, la chaleur et la température au sein de votre logement seront homogènes dans toutes les pièces. Vous pourrez dire adieu aux courants d’airs frais et aux murs froids.

Isoler ses murs extérieurs pour des raisons pratiques et esthétiques

L’isolation des murs par l’extérieur présente également des avantages pratiques et esthétiques en comparaison à l’isolation intérieure des murs de votre logement.

Tout d’abord, l’ITE permet de ne perdre aucune surface habitable à l’intérieur du logement, contrairement à une isolation intérieure des murs qui peut réduire jusqu’à 5 % la surface habitable au sein d’une maison ou d’un appartement.

Ainsi, vous pouvez conserver votre décoration intérieure tout en rénovant totalement vos façades. De cette manière, vous pouvez supprimer des détails inesthétiques présents sur les murs extérieurs de la maison, comme des fissures ou des défauts d’étanchéité de vos murs.
D’une pierre deux coups : vous isolez vos murs tout en rajeunissant et en embellissant l’aspect extérieur de votre maison.

Vous valorisez ainsi votre bien immobilier. Votre maison devient alors plus attractive et peut être vendue plus cher.

Isoler ses murs par l’extérieur est également synonyme de praticité. Les travaux se réaliseront en extérieur et non en intérieur et vous pourrez parfaitement rester vivre au sein de votre logement le temps que l’isolation soit terminée.

Les différentes techniques pour isoler ses murs extérieurs

Il existe aujourd’hui trois principales techniques pour isoler ses murs extérieurs. Il s’agit du bardage, du vétage et de l’enduit isolant.

Le bardage

Le bardage est sans aucun doute la technique la plus traditionnelle à l’heure d’isoler ses murs extérieurs.

Il s’agit alors de placer une matière isolante sur les murs extérieurs du logement et de les maintenir par une couche superficielle extérieure généralement composée de bois ou de métal.

Dans ce cadre, on peut alors s’orienter vers des isolants naturels (laine de mouton, laine et fibre de chanvre, laine de coton, etc.) ou synthétiques (laines minérales, polystyrène, polyuréthane, etc.).
Chaque type d’isolant possède des avantages et des inconvénients propres.

Le choix de l’isolant se fera en lien avec l’artisan qui s’occupera de vos travaux. Celui-ci pourra alors vous orienter vers tel ou tel autre matériau qui s’adaptera le mieux à vos besoins et à ceux de votre habitat.

28 euros à 140 euros par mètre carré hors pose en fonction de l’isolant choisi et de la matière du bardage extérieur.

Le vétage

Le vétage demeure une des solutions les plus pratiques à mettre en place pour isoler ses murs extérieurs.
Il s’agit de parement préfabriqué qui est ajouté à votre façade. Les panneaux sont préfabriqués et déjà isolés et ne demandent donc qu’à être fixés sur les murs de votre maison.

S’il est efficace et simple à mettre en place (il ne demande ni armature ni enduit), il peut cependant se révèler plus cher.

120 à 190 euros par mètre carré couvert,  hors pose.

L'enduit isolant

Cette technique est la plus facile de toutes à mettre en œuvre.

En effet, il s’agira uniquement d’un enduit projeté sur les murs de votre maison, de la même manière qu’un enduit traditionnel. Cet enduit prend la forme d’un mélange qui inclut un mortier classique, un liant (du ciment, de la chaux, etc.) et un isolant (billes de chanvre, de laine ou de liège).

Il est doté de très bonne capacité thermique et présente l’avantage d’être simple à poser et d’être plutôt bon marché.

On considère en effet qu’un litre d’enduit permet de couvrir entre deux et 2,5 mètres carrés de mur.

35 à 60 euros par litre d’enduit en fonction de son pouvoir isolant, hors main d’oeuvre.

Isoler ses murs extérieurs grâce aux aides énergétiques

On retrouve aujourd’hui de nombreuses aides fournies par l’état et les collectivités locales pour accompagner les ménages les plus modestes dans la relation de travaux débouchant sur une plus-value énergétique. Certaines de ces aides peuvent être cumulées et permettent de véritables économies à l’heure d’entreprendre l’isolation de ses murs extérieurs : 

À ces trois programmes, un particulier peut également bénéficier de l’éco-prêt à taux 0, de la TVA à 5,5 % ou encore du chèque énergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Nombre de vote : 1

Aucun vote. Soyez le premier à attribuer une note à cet article !

Vous aimez nos articles ?
Inscrivez vous à notre Newsletter